Ski Nordique Chartrousin

Le forum où vous parler de tout de n'importe où
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Et de 5 Pierra Menta

Aller en bas 
AuteurMessage
Le Fou Du Roi
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 176
Age : 34
Localisation : un peu partout (lyon, chirens et Chartreuse évidement)
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Et de 5 Pierra Menta   Mar 14 Mar 2006, 14:47

Voila un week end encore sous la neige, décidement, cette année, la neige veut tomber que lorsqu'il y a des courses..... What a Face

La semaine dernière, c'est déroulée à Arèche Beaufort (le pays du fromage I love you ) la 21ème Pierra Menta. Arrow cyclops

Pour les adultes, (personnes étant sénior c'est à dire à partir de 24 ans) c'est une course de 4 jours sur des pentes raides et variés des monts du beaufortain. confused Normalement confused , puisque les conditions cette année n'ont pas permis de suivre les parcours originaux.???
affraid Pourquoi, parce que le risque d'avalanche, au niveau maximum ne permet pas de passer sur toutes les crêtes et sommets alentours. Le parcours dit de replie est donc décidé par les organisateurs la veille de la course. Il n'en est pas toujours plus facile, contrairement à se qu'on pourrait croire, les parcours de replie peuvent être bien plus durs. bom

Pour nous (l'Equipe Jeune Isère Ski de Montagne), la course se déroule sur deux jours : Le samedi et le dimanche : Pour les jeunes : jusqu'à 20 ans les cadets et les jeunes font un parcours plus petit sur les deux jours. Pour les espoirs (21-22-23 ans) les parcours sont les mêmes que ceux des séniors mais seulement le samedi et le dimanche. ( vous avez compris ???)

Tout commence donc le vendredi ?!? Non, non, il n'y avait pas de course, mais un voyage pour aller à Arêche Beaufort. Et malheureusement, tout ne s'est pas passé comme prévu. Arrivée sur Grenoble avec ma voiture, le cable d'embrayage à décidé de me lacher subitement en plein milieu du pont de la porte de France Mad . Heureusement qu'il n'y a que de la descente pour aller jusqu'à la première contre allé. Le problème était que je devais emmener du monde avec ma voiture. N'étant plus en état de marche, j'ai fait appelle à Super Yannick ainsi qu'a mes parents pour me venir en secours. Tout se monde pour trouver une autre voiture scratch et informer les autres jeunes de mon problème et aussi pour sortir ma voiture de là. Crying or Very sad study

Voila donc mon papa qui me vient en secours pour ramener ma voiture et Super Yaya vient me chercher Alex et moi. Départ une heure après l'heure prévu après deux casses de la barre de remorquage du voisin pale ( oups).
On rejoint tous les autres chez les Grav'brothers (merci pour leurs voiture Wink )où tout le monde a pris un café en attendant. Heureusement pour nous le reste du voyage se passe sans encombre... Rolling Eyes

Petit passage dans la queux d' 1 h 30 pour faire marquer skis et batons et pour récupérer nos lots et direction le gite où l'on va s'installer pour le WE.
Toujours le même gite en gestion libre à 17 dans un logement prévu pour 14 sans trop de place. Le bordel s'installe tranquillement au rythme des chutes dans le chemin d'accés (raides et très glissant tongue )
Bouf et dodo jocolor et oui on cours demain, au programme 6 montées de 100, 900, 600, 450 et 250 mètres de dénivelé... affraid (rassurez vous autant de descente cheers )

Levé à 6h15 pour déjeuner et départ pour la course. On a l'air d'être les premier sur les lieux. Pas un concurrants à l'horizon, pas de bruit, Question "le calme avant la tempête ???". On est vraiment les premiers a arriver sur le stade de départ déplacer pour l'occasion. petite descente sympa avec les peaux sur la piste fraichement damée par la dameuse et sur une neige très fraiche et super mole. Sa promet une bonne course une tel neige. L'echauffement se passe et voici qu'arrive le départ moin 15 minutes. Mais où est mon coéquipié confused confused confused
Ha oui study :
La Pierra Menta est une course à 2, il faut donc un coéquipié a chacun pour pouvoir faire la course....
Le mien ?!? hé ben c'est un local que l'on a emmené en Espagne, vous savez la course dans la tempête de neige......
Mon coéquipié donc qui n'avez personne cherchait quelqu'un et je me suis proposé étant donné que je n'avais personne non plus. king

Le voila, après 10 minutes de recherche, je le retrouve, ....... il reste 5 minutes....
Petite concentration avant le départ (si si, un petit peu) et c'est partie toujours pareil - avec un départ donné par les concurrents au lieux des responsables, mais on commence à être habitué.... Smile
Départ assé rapide ( normal devant il y a les gars de l'équipe de France qui tabaze comme des fous Rolling Eyes )
Pourquoi partir aussi vite, MAIS OUI, la première montée ne fait que 100M et c'est très court donc il faut bien se placé. Evidement, on y avait pensé avant et on suis donc le gros paquet de 360 personnes qui part.
Déja la manip, on est encore tous en tas, je passe devant tout le monde pour faire ma manip devant afin de ne pas être géné au redémarage. Sa passe sans problème, je pense qu'on double pas mal d'équipe mais vue le bordel, je ne peux pas vous dire combien... clown

Descente en plat, mon coéquipié n'a pas l'air de glisser, évidement il n'a pas farté ses skis, GROSSE ERREURE, mais c'est trop tard, il faut faire avec, je me met derrière lui et je lui tien le batons pour le pousser, c'est le bazarre, il y a des équipes de partout. Dès qui doublent, d'autres qu'on double, des chutes et tête à queux assé beau et on arrive vers le bas de la mini descente ( évidement petite montée petite descente.... Smile )
Là un petit passage sur un pont où un personne passe sans problème devient vite un prolbème quand on arrive à 360 dessus, sa passe à trois ??? c'est bon c'est passé. tout le monde s'arrête et enléve les skis donc on fait pareil mais je vous avons que je n'en savais rien !!!!!!!!!!!!!!!
Traversée de route et manip de repeautage derrière sur le bord de la route, il y a plein de spectateur et d'équipe, c'est encore plus le bo.... (bon j'arrête avec ce mot). On repart avec plein de monde, evidement depuis le départ, il n'y a pas eu de grand chamgement, on est tous ensemble...Sa avance bien, je suis sans problème, par contre mon coéquipié (qui s'appelle Benoit) à un peu plus de mal.

Je l'attends, visiblement, il est partie trop vite.... study que faire : Attendre, rien d'autre a faire, il faut qu'il reprenne son souffle. J'essais tant bien que mal à le garder avec moi et je laisse donc passer pas mal d'équipe, petit à petit, on avance quand même à son rythme. Petit bonjours à Roc PELEN qui est dans les Seniors qui nous double aussi. J'encourage Benoit mais il a vraiment l'air mal en point, on se fait toujours doublé mais de moins en moins, les gens de notre niveau commence à arriver !!!. Un petit sqeezy ( truc gluant qui sert à reprendre des forces rapidement très efficace mais pas très agréable à prendre) et on avance, j'encourage, j'encourage, il revient tout doucement mais il a beaucoup de mal, finalement, j'arrive à prendre un rythme où il peut suivre et on avance mais c'est très difficle pour lui. Je me suis dit à se moment que sa allé être dur pour lui pendant deux jours si il restait comme sa. La montée passe doucement et le premier sommet arrive. Petit coucou à mes parents qui sont montée me voir ( non sans mal geek ) et à YAYA et Marie qui font les endouille avec mon appareil photos....). Voici la zone de manip qui arrivent, je prends de l'avance pour pouvoir l'aider après. Il y a beaucoup de monde en haut, c'est assé impressionnant. Il arrive, manip en 2-2 et hop c'est partie pour la descente, pour sortir un entonnoir où normalement on passe 1 passe se cout là à ........ 5, et oui on est encore tous ensemble mais la descente fait beaucoup de nettoyage, même si il y a pas mal de coureurs, on en voit quand même moins. C'est donc parti pour la descente. le petit passage sur la piste nous permet de souffler un peu, puis on attaque un grand champ de poudre. Après quelque virage (2-3 a peu près) un jolie salto avant de ma part me reveille par la fraicheur de la neige, je ne l'ai pas senti venir celui là, il devait être assé jolie.... jocolor
La suite dans un grand couloir assé raide et déja bien nettoyer par les premier, chute, croisement et peur se succéde sans problème pour arriver en bas je ne sais trop comment mais en tout cas avec beaucoup moin d'équipe, sa ressemble plus à une course cette fois ci... cheers

c'est repartie pour la deuxième montée, comme par enchantement, mon coéquipier va mieux, on peut donc repartir un peu plus vite mais pas trop, c'est pas fini....on monte sans encombre avec Benoit calée dans mes skis et on double quelque équipe dans des grands champs. Vers le haut je vois passé Alex et Ju une équipe de l'équipe jocolor pas le temps de crier pour les encourager ils vont trop vite et en plus j'ai pas trop de souffle, je suis quand même en course. Manip de dépeautage et c'est repartie dans une descente dans plus de 60 de poudre bien bonne, quelque mini chute et on arrive au même point de manip de repeautage qu'avant pour remonter vers la première montée ( je sais c'est un peu compliqué mais j'ai pas fait le parcours.... scratch )
On remonte toujours pareil, sa monte bien, on remonte encore une ou deux équipes séniors qui ont du mal, normal, eux c'est le 3ème jour de course.... pale Je commence à être un peu moin bien, les cuisses chauffe un peu, et le souffle manque mais il faut continuer, re-passage devant mes parents qui sont descendu me voir toujours avec Benoit dans les skis derrière moi, il va mieu....pas moi... confused je commence à fatiguer. Mais je tiens, je demande à Benoit qui me dit que sa va mieu si il peut accélérer pour qu'il fasse sa manip et qu'il m'aide après mais non, sa va mieu mais il préfére rester derrière moi. Un cout de motivation ( je sais pas d'où il venait celui-là) me met un petit boost et je le lache 100 mètres avant la manip pour l'aide après, je suis assé faigué mais sa passe. (je sais pas trop comment dailleurs).
Et encore une descente. On repasse dans le couloir de la première grosse descente, c'est toujours aussi pourri mais sa passe, on joue à se doubler avec une équipe de fille sénior (à qui je dit bravo dailleurs parce qu'elle avance bien rendeer ) Puis dernier repeautage pour retourner vers l'arriver, il ne reste que 250 mètres de dénivelé. On part bien mais on se rend compte que l'arrivé n'est pas si proche. Les 250 mètres sont relativement PLAT, plat montant, plat descendant, je me demande un peu quand est ce qu'on va arriver, les crampes commencent à se faire sentir... Evil or Very Mad c'est pas bon signe. Quelque passage assé technique avec les peaux et "PAF" on arrive non pas à l'arrivé mais au départ, par chance l'arrivé et juste à coté, malheureusement, les organisateurs on trouvé que se n'était pas assé dur alors ils nous ont fait remonter encore plus haut que le début, c'est dur, on commence à tirer sur le mental là. Benoit me dit qu'il botte (comme en skis de fond, si,si sa arrive aussi en rando) je lui donne dabord un de mes skis pour qu'il puisse avancer puis l'autre parce qu'il s'y met aussi. Là me vient l'idée que la manip est pas loin alors je me suis mit bien dans le rouge (voir noir intense) et c'est partie, j'ai dit à Benoit de me rejoindre, et je m'en vais vers la manip, je distance Benoit et les deux équipes qui sont avec nous. J'arrive à la manip, j'enlève les deux peaux sans me mettre sur els skis, et oui c'est ses skis... Je profite de quelque seconde de répis pour boire un coup et je lui enlève ses skis ( les miens en fait scratch ) le temps qu'il se mette en position descente, j'ai fait ma manip avec mes skis, on part ensemble vers l'arrivé, je me remet derrière lui pour le pousser étant donnée qu'il ne glisse toujours pas un cachou, OUF, on est arrivé, on est tous les deux bien fatigué et heureux d'être arrivé. La course était sympa .... mais dur. 4h25 pour faire se parcours de 2300 mêtres (dénivelé organisateurs) certains disent qu'ils ont 2750 mètres sur leurs alti, qui a raisons ????????????????? en tout cas c'était dur. On attend les autres équipes, Seb et Perrine arrivent 25 minutes après nous et les filles : Anne et Aurélie ferment la marche de la course et arrive en 5h45...bravo cheers
On merite tous un bon repas, une bonne douche.....Et une séance de manipulation par les deux ostéopathes venu juste pour nous.... geek
On est pas mal à se rendre compte que sur deux des descentes, on passait juste à coté du gite où on est, si on avait sue, on aurait pris un café au passage .... Very Happy Razz
Malheureusement pour moi, le nombre que nous étions et ma présence au briefing du soir ne m'a pas permis d'en profiter mais sa détend pas mal apparement.... Sleep drunken Sleep
Re repas vers 20h et dodo à 21h30, tout le monde est couché, on est quand même un peu fatigué... jocolor

Nuit Sleep Sleep Sleep

_________________
-----------------------------
VIVE LE SPORT, LA NEIGE
et LA CHARTREUSE Razz
http://www.ski-chartreuse.com
http://www.team-montagne.com
-------------------------------


Dernière édition par le Dim 28 Mai 2006, 16:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ski-chartreuse.com/snc/
Le Fou Du Roi
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 176
Age : 34
Localisation : un peu partout (lyon, chirens et Chartreuse évidement)
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: Et de 5 Pierra Menta   Mar 14 Mar 2006, 14:48

5h30, "tout le monde debout"
Petit déj et déja, on sens les quelques courbatures de la veille, dehors, il fait moyen, quelque éclairci quelque flocon, c'est mitigé...

Départ pour le départ Very Happy . Aujourd'hui, le départ se fait sur une route, pas très large !!!!! Sa promet !?! Normalement prévu à pied,le départ se fait finalement à skis sur les quelques centimètre de semblant de neige sur la route. Echauffement, je retrouve Benoit. sa a l'air d'aller. L'organisation avait prévu de faire des ligne de départ suivant l'ordre de la course de la veille. Imaginez, 360 coureurs placé en ligne de 5 équipe sur la route Suspect non, c'est impossible, après 2 lignes de faites, tout le monde à déja les skis au pieds, cherry sa sens encore le faux départ bom sunny gagné, c'est parti sans aucun signe des organisateurs, et c'est partie, on est plutot derrière avec Benoit alors on remonte, dans la file de concurrents, c'est juste parfois..., pas mal de petites accéleration pour remonter, remonter encore et encore. La route se passe et 500m de plat plus loin, on quitte la route, là, c'est LE b... bouchon, imaginez encore 360 personnes tous entassés passant d'une route à ... trois trace, sa ressemble un peu à un troupeau de boeuf pressé de rentrer dans un enclot. Les trois traces n'existes plus, un certain nombre de fausse trace se créé pour avancer, (une dizaine je dierai) puis on arrive après un peu de montée et d'attente, à monter sur 3 traces. Benoit à la pêche aujourd'hui, il est juste devant moi à quelque place, et je dois dire que là c'est lui qui me tire. On monte au rythme des conversions .......... des pertes de peaux et de skis aussi Cool . c'est assé facile, étant donnée que la foule ralenti la vitesse. Il faut néanmoin pas perdre le rythme !!!! bounce
Sa y est, on arrive à prendre une vitesse de croisière tous ensemble, après environ 30 minutes de bronx... king
Avec Benoit on remonte encore quelque équipe en doublant dans la poudre(50cm minimum), on pose un peu les équipes de la veille, sa fait plaisir.
On arrive assé rapidement en haut de la première montée de 700 mètres, on arrive ensemble à la manip, on dépasse pas mal de gens encore sur la manip et c'est partie pour la descente. Quelque virage et une chute vient me surprendre et me fait perdre un skis qu'il faut que je remonte chercher de quelque mètre mais dans la poudre, c'est pas si facile, j'ai l'air d'un crapeau qui remonte à quatre patte dans la poudre. Je le remet et c'est repartie pour un petit passage dans les arbres, sa croise (limite jocolor ) sans chute. A la sortie des arbres, que des grands champs à descendre. Sa envoi du gros la dedans pale . Le problème est que dans les champs passent des chemin d'été qui sont assé bien taillé je dois dire. Le premier passe je ne sais comment, mais le deuxième non. La position que j'avais callé en arrière m'a fait décoller les skis et je me suis retrouvé comme dans les dessins animé : assis dans la neige (gros trou de 50cm de profond jocolor ) et les skis vertical.... jocolor ..... Même pas mal, c'est repartie pour la suite, je me calme un peu avant de repartir "droit dans l'pentu" (enfin presque geek ) la poudre est vraiment bonne.
la suite de la descente se passe sans trop de problème majeur.
Arrivée au stade de repeautage.

C'est repartie pour la montée de 500 mètres. Petit ravitaillement pendant les premiers mettre et c'est repartie... sa monte sans trop de problème, Benoit est devant moi, il y a moin d'équipe, on peut donc gérer notre allure, mais sa remonte derrière. Une fois bien remis derrière Benoit je decide de partir un peu en avant, tout dabord parce que je me sentait bien ensuite, j'en ai profiter pou essayer de dégeler mon kamelback (sans résultat Crying or Very sad ) on remonte encore des équipes mais derrière, sa remonte aussi, il ne faut pas trainer, j'encourage Benoit qui c'est recallé derrière moi et on avance jusque vers le sommet, là on aperçoit une masse de foule, " sa doit être la manip" alors, petite accélération et ... malheureusement non, la manip est un peu plus loin, il faut faire quelque petite descente montée en peau avant d'arriver à un autre groupe de personne où là on voit les autres faire la manip. On y arrive, je prend de l'avance pour aider Benoit, et en même temps doubler le groupe que l'on a rattrapé. Et on y va pour une descente de plus, sa envoi encore du gros mais là j'ai pensée à Alex qui avait donné un conseil : "il faut passer dans la poudre" et oui, on peut même se faire plaisir en skis de rando.... geek jocolor. Enfin presque, le fait de passer dans la poudre permet de tailler tout droit dans la pente tout en économisant des forces, il faut juste gérer l'epaisseur de pourdre. Comme sa, on descent sans incident (et sans chute pour moi cheers ).
De cette manière c'est presque trop rapide, on arrive déja à la manip.
on rattrape encore des équipes qui on due perdre du temps dans la descente. On se met devant pour être tranquille. c'est la dernière montée "84 mètres de dénivelé ils avaient dit" hé ben il y a plus qu'a tout envoyer, c'est se que j'ai fait, on part comme des calu sur le plat, sa glisse bien, on double une équipe de fille rapidement mais Benoit ne suis pas vraiment le rythme, je décide de partir prendre de l'avance, je lui dit et c'est partie, j'allonge, j'allonge, j'ai presque l'impression d'être en ski de fond, sa glisse bien ; on traverse la route et la sa monte, je me suis dit que sa allé être dur, j'étais quand même un peu fatigué..... affraid
Mais non, le fait d'être juste derrière deux équipe sénior, ma booster et je les ai doublé sans trop de problème, sa fait vraiment du bien de se sentir envoler, je croix que l'euphorie d'arriver en bonne position y es pour quelquechose. j'arrive à la manip, "pif-paf-hop" fini, Benoit arrive, je lui enléve ses deux peaux, on pli pas sa sert a rien...... jocolor
On part tout les deux 10 secondes après qu'il soit arrivé, lui devant et moi avec mes batons dans une mains et les quatres autre peaux dans l'autre.
quelque virages et voila l'arrivé..................ouf c'est fini. bounce
cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers

on est tous les deux vraiment content, on a super bien couru et je pense qu'on aurait pas pue faire mieu.

Le temp de redescendre sur terre, de reprendre un peu d'energie et de voir que j'ai mal de partout, et tout le monde arrive petit à petit.

Plus qu'a rentrer au gite et à aller manger bounce bounce cheers à la remise des prix.

Finalement, avec Benoit, on garde la même place de 9ème même sur la course d'aujourd'hui. C'est pas grave, on a bien couru...et par rapport au classement des sénior, on remonte d'une dizaine de place.
Retour sur Grenoble et à la maison pour faire un gros dodo bien mérité.

Finalement, j'y retournerais mais peut être en spectateur, c'es vraiement dur d'avoir mal de partout. Le bas du dos entièrement bloquer et le haut aussi à cause de la dernière montée où j'ai fait fumer les bras....

Au final, 6h40 pour faire 3000 mètres de dénivelée.... c'est pas mal non ???

_________________
-----------------------------
VIVE LE SPORT, LA NEIGE
et LA CHARTREUSE Razz
http://www.ski-chartreuse.com
http://www.team-montagne.com
-------------------------------


Dernière édition par le Dim 28 Mai 2006, 16:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ski-chartreuse.com/snc/
arlette
Flocon


Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 09/12/2005

MessageSujet: Re: Et de 5 Pierra Menta   Mar 28 Mar 2006, 19:02

grand coup de chapeau ,fiston :il faut le faire!!!

papa ,maman rendeer farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et de 5 Pierra Menta   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et de 5 Pierra Menta
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Pierra Menta 2017
» nouvelle reglementation pour 2015 ????

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ski Nordique Chartrousin :: Le Forum :: Sorties ski, rando..... :: ski de rando-
Sauter vers: